Salomé

 

Salomé est le récit d’un meurtre. Un crime conjugué à plusieurs temps, celui qui s’est déroulé dans le village du même nom en 1989 et celui que je recrée aujourd’hui à travers une série d’images multiples, récupérées ou recomposées, nocturnes. C’est le récit d’une errance, d’une interrogation : serai-je capable moi même de tuer, de sang froid ? Mais Salomé c’est aussi le récit d’une malédiction, celle d’une princesse juive du Nouveau Testament et celle de cette terre du nord de la France, une terre noire comme les fantômes qui nous habitent.